mar.

27

août

2013

26 - Hydraulique villageoise

Le modèle « Hydraulique villageoise » est-il

applicable aux mégalopoles ?

James Chéron et Francis Guillemin ([1]) 



([1]) Les auteurs étaient en 1986, respectivement Directeur Général de l’Agence de l’Eau de la Fédération Mondiale des Villes Jumelées et d’un Centre collaborateur de l’O.M.S. ; & ancien médecin au Burkina Faso, chercheur à la Faculté de Nancy.

 

Copyright James Chéron (photo agrandissable)
Copyright James Chéron (photo agrandissable)

 

Une expérience menée sur le terrain par l’un des auteurs, Médecin durant deux ans au Burkina Faso, et l’intérêt porté par un Hydrogéologue pour les problèmes de l’eau dans la ville les ont fait se rapprocher pour examiner l’importance croissante des interactions eau/santé dans la compréhension de l’hydraulique villageoise et du devenir des zones à urbanisation spontanée périurbaines. 

 

 

Préambule

 

Avec le recul, 15 ans après, le texte rédigé en 1986 pour le Colloque : L’eau des hommes en l’an 2000([1]) reste malheureusement toujours d’actualité. L’état sanitaire des populations ne s’améliore pas : la sécheresse dans certaines zones; les guerres pour d’autres; l’apparition du SIDA, font que les enfants sont toujours soumis à de graves maladies mortelles. Malgré ce constat il a semblé nécessaire à l’un des auteurs (les propositions avancées n’engagent que James Chéron) d’actualiser le texte précédent : les grandes lignes et les constats alors énoncés restent d’actualité.

 

Pour ces raisons, il est proposé de relier les termes : hydraulique, village, grandes villes et mégalopoles, enfants et femmes : mères ; gestionnaires ; actrices de la vie civile et participantes aux activités du village ou du quartier urbain à son économie.

 

Une expérience menée sur le terrain par l’un des auteurs, médecin durant deux ans au Burkina Faso, et l’intérêt porté par un hydrogéologue pour les problèmes de l’eau dans la ville les ont faits se rapprocher pour examiner l’importance croissante des interactions eau/santé dans la compréhension de l’hydraulique villageoise et du devenir des zones à urbanisation spontanée périurbaines.



([1]) Le Caire 16 au 22 novembre 1986 ‘‘Colloque international du Mouvement Universel de la Responsabilité Scientifique »

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0